OCTAVIE

IMG_8313
IMG_8319
IMG_8178
IMG_8286
IMG_8287
IMG_8173
IMG_8276
IMG_8265
IMG_8211
IMG_8231
IMG_8238
IMG_8296
IMG_8214
IMG_8244

La bibliothèque – Pour découvrir la bibliothèque d’Octavie, il faut emprunter le petit escalier qui mène à la mezzanine. Canapé profond, plantes vertes, attrapeurs de rêves faits maison, bibliothèques débordant de livres. Entre deux bibliothèques, une petite porte mène à la chambre, où l’on trouve d’autres étagères. Sur la table de nuit, un livre encore ouvert : Les brumes de l’apparence de Frédérique Deghelt. Il y a aussi des livres au rez-de-chaussée jusque dans les toilettes – surtout les polars. Et si Octavie se laissait aller, la cuisine, pièce centrale où elle se retrouve avec ses quatre enfants, serait aussi envahie.

Lectures – D’abord, il y a eu les romans noirs américains : William Faulkner, Hubert Selby, John Steinbeck. La littérature française n’est pas négligée. Dans son top trois, elle cite Où j’ai laissé mon âme de Jérôme Ferrari, Du domaine des murmures de Carole Martinez et Une livre de chair de Pia Petersen. « C’est une accroche de la phrase » qui la séduit dans un roman en général et dans ces romans-là en particulier. Mais depuis quelques années, son métier de masseuse et son intérêt pour le rapport entre le corps et l’esprit l’ont orientée vers une autre littérature. Sur les rayonnages, elle a fait de la place pour des ouvrages abordant les thèmes du développement personnel, l’intuition, l’au-delà, la transmission des énergies mais aussi les pendules et les cartes. En ce moment, deux livres l’accompagnent partout : Les couleurs racontent de William Berton et Le pouvoir bénéfique des mains de Barbara Ann Brennan.

En stock – Si avant Octavie lisait tous les livres qu’elle achetait, elle reconnaît que, depuis quelques années, elle les accumule sans les lire. Les savoir autour d’elle la rassure. Elle les découvrira plus tard, quand ce sera le bon moment.


QUELQUES LIVRES À EMPRUNTER À OCTAVIE:

Les brumes de l’apparence de Frédérique Deghelt, Actes Sud, 2014 : un roman qui fait le pont entre littérature et développement personnel, l’héroïne se découvrant des dons de médium.

Retour à Brooklyn de Hubert Selby, 10-18, 2009 : « c’est un auteur américain qui m’a énormément marquée, c’est très fort ».

Où j’ai laissé mon âme de Jérôme Ferrari, Actes Sud, 2010

Du domaine des murmures de Carole Martinez, Gallimard, 2011 : se déroule au Moyen-Age. « Mais le contexte, importe peu, c’est l’écriture de Carole Martinez qui fait tout. »

Une livre de chair de Pia Petersen, Actes Sud, 2010

Les couleurs racontent de William Berton, Colorscope, 2002 : apporte des réponses à travers un jeu de cartes et une interprétation des couleurs.

Le pouvoir bénéfique des mains de Barbara Ann Brennan, Tchou, 2011


SES BONNES ADRESSES :

Librairie Goulard à Aix-en-Provence (36 Cours Mirabeau, 13100 Aix-en-Provence).

La brocante du marché d’Aix-en-Provence pour la décoration, les bijoux anciens, les vinyles, les vieux livres (place du Palais de justice, mardi, jeudi, samedi).

Vous aimerez aussi !