LAETITIA 1/2

07032016-IMG_1252
07032016-IMG_1249
07032016-IMG_1272
07032016-IMG_1263
07032016-IMG_1255
07032016-IMG_1261
07032016-IMG_1264
07032016-IMG_1280
07032016-IMG_1320
07032016-IMG_1281
07032016-IMG_1388
07032016-IMG_1331
07032016-IMG_1380
07032016-IMG_1381
07032016-IMG_1325
07032016-IMG_1392
07032016-IMG_1273
07032016-IMG_1389
07032016-IMG_1406
07032016-IMG_1355

Ambiance et bibliothèque – C’est une histoire d’ambiance chez Laetitia. Un mélange d’esprit scandinave et ethnique. La conversation s’engage sur sa passion des robes et des manteaux anciens. Un coup d’œil sur la penderie en laisserait plus d’une rêveuse ! Il paraît aussi que quatre enfants vivent ici, mais tout semble en ordre, impeccablement rangé. « Ah, ça me fait plaisir que vous le remarquiez, s’esclaffe Laetitia, c’est l’un de mes combats avec eux ! » Combat réussi !

La bibliothèque (le fameux modèle String, particulièrement pratique, simple et esthétique) se trouve dans le salon. Sur les rayonnages, les livres sont doublés mais Laetitia compte bien très prochainement installer une deuxième bibliothèque dans le couloir. Histoire de gagner un peu de place et de réorganiser son classement. « Je charrie mes livres de déménagement en déménagement depuis des années sans jamais en jeter » explique-t-elle. Et elle en a toujours pris grand soin. « Mais avec ma fille de 6 ans, je dois prendre sur moi quand je la vois attraper des livres avec négligence. Elle, elle vit avec les livres, et quelque part elle a raison. »

Du salon, on passe à la cuisine. Les livres y sont nombreux aussi, mais l’impressionnante collection de bocaux trahit un autre passe-temps : « J’adore ça, je cuisine tout le temps » confie Laetitia en précisant qu’elle est végétarienne et, de ce fait, mitonne beaucoup de légumes. On en profite pour noter ses livres de cuisine préférés : Jerusalem de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, Plenty et Plenty More de Yotam Ottolenghi et Breakfast-Lunch-Tea de Rosa Carrarini.

Lectures – « En littérature, mais pas seulement, je suis une amoureuse de la fin du XIXe siècle, début du XXe ». Laetitia lit et relit régulièrement A la recherche du temps perdu et aime la poésie de Rimbaud, Baudelaire et Éluard. « J’ai des goûts très classiques et suis moins sensible aux auteurs contemporains. » Parmi les grands livres de sa vie, on compte ceux de Simone de Beauvoir, dont elle est une grande admiratrice. La preuve : elle a nommé, comme un ultime clin d’œil, sa marque « Simone ». Laetitia est teinturière et vend des pièces uniques travaillées à la teinture végétale indigo. Voilà qui explique la présence des livres sur la teinture ! Laetitia nous présente l’incontournable sur le sujet : L’indigo de Catherine Legrand. « Un véritable voyage à travers l’indigo ! »

On trouve aussi de nombreux livres sur l’art et la photo – notamment le portraitiste Robert Mapplethorpe : « Je suis une grande fan ! Grâce à lui, j’ai découvert Patti Smith qui fait maintenant partie des grandes figures féminines de ma vie. »

Campagne – Laetitia a grandi dans un petit village de l’Ardèche. Ses parents restaurateurs travaillaient beaucoup. Elle, lisait. La lecture a été une véritable ouverture sur le monde. Elle passait des heures dans la bibliothèque familiale. C’est ainsi qu’elle a découvert Michel-Ange. Laetitia se souvient encore de son émotion devant La Pietà.

Avant de nous quitter, une pensée pour sa grand-mère : « C’est elle qui, à travers ses conseils de lecture, m’a poussée à être une femme indépendante et libre. Et pendant qu’elle repassait les nappes du restaurant, nous avions de grandes discussions littéraires et féministes ! » Comme quoi, on n’apprend pas tout dans les livres…

Atmosphere and bookcase

At Laetitia’s place, the ambiance is both Scandinavian and ethnic. The ethic spirit is also present into Laetitia’s beautiful allure who wears almost only vintage pieces and is a collector of old dresses and coats. A glimpse to her wardrobe leaves us dreamy… We also notice that with four children living here, the house is very tidy. “Ah I am please you say it, laughs Laetitia, I am always after them about that!”

The bookcase (model String, especially convenient and pretty) is in the living room. She will set another one in the corridor, as she needs more space. “I have been carrying my books from flat to flat for years and I never throw any books” she explains. And she is very careful with her books. “But with my six year-old daughter I have to accept that books can be mistreated. She lives with her books without any complex, and somewhere I think that she is right.”

There are also many books in her kitchen – where the collection of jars gives an idea of how much Laetitia cooks. “I love it and cook all the time” she says, adding that she is vegetarian and cooks mainly vegetables. Amongst her favourite cookbooks: Jerusalem by Yotam Ottolenghi and Sami Tamimi, Plenty and Plenty More by Yotam Ottolenghi and Breakfast-Lunch-Tea by Rosa Carrarini.

Readings

“Regarding literature – but not only – I am a lover of end of 19the century, beginning of 20th century era” says Laetitia. She reads again and again La recherche by Marcel Proust and loves poetry by Eluard, Rimbaud and Baudelaire. “My tastes are very classic and I am less sensitive to contemporary authors.” Amongst the great books of her life, the ones of Simone de Beauvoir, whom she admires a lot. “I even named my brand Simone after her”. Under this brand, Laetitia makes and sells beautiful and unique pieces of indigo dye. From whence the presence of several books about the art of dye. And also many books about art and photography, especially about Robert Mapplethorpe: “I am a big fan and thanks to him I discovered Patti Smith who is now a major feminine figure in my life.”

Countryside

Laetitia grew up in a small village in French countryside. Her parents owned a restaurant and where working very hard. Reading has been a real opening on the world. She spent hours in their bookcase and art books discovering the work of Michel-Ange. She remembers her emotion looking at La Pieta. “And it is my grandmother who pushed me, through literature, to be an independent and free-spirited woman. While she was ironing the tablecloths of the familial restaurant, we had some wonderful conversations about literature and feminism.”

Vous aimerez aussi !