CLAUDE ET BERNARD

IMG_8936 copie
DSC_0326
IMG_8453
IMG_8921
IMG_8553
IMG_8422
IMG_8456
IMG_8437
IMG_8436
IMG_8432
IMG_8925
IMG_8549
IMG_8543
IMG_8545
IMG_8547
IMG_8459
IMG_8447
IMG_8457
IMG_8596

Espace – C’est une grande pièce, haute de plafond, dont les murs sont couverts de bibliothèques. Et quand ils ne le sont pas, ce sont des tableaux de Liane de Gasquet – la mère de Claude – ou des photos de famille qui ornent les murs. Au milieu de la pièce, trône un gros poêle à bois en céramique. Pas question pour les petits-enfants de sauter sur les canapés ou de se vautrer dans un des nombreux fauteuils. L’ambiance est propice à la lecture, à l’écoute de la musique ou à la discussion à voix basse. On entre ici sur la pointe des pieds et sur invitation.

Bibliothèque – Sur un mur orange, la première bibliothèque, large, haute – plus de 5 mètres de hauteur ! – est de style industriel. Bernard l’a imaginée il y a 42 ans : « J’avais en tête la bibliothèque de mon grand-père » se souvient-il. On y trouve des éditions anciennes, des beaux livres d’art, des revues du début du siècle dernier. Une petite échelle sur un rail permet d’attraper les livres des étagères les plus hautes.

Sur les autres murs, les bibliothèques ont été faites sur mesure. Elles contiennent la littérature et les livres classées selon les genres : histoire, poésie, théâtre, religion, biographies, ouvrages scientifiques… La littérature étrangère est séparée de la littérature française. On trouve aussi beaucoup de livres en version originale – Claude a grandi en partie en Angleterre. Il y a quelques années, un classement alphabétique a permis de mettre de l’ordre sur les étagères. « Aujourd’hui, confesse Bernard, il faut souvent partir à la chasse aux livres quand on veut trouver un titre en particulier. »

Lectures – Bernard est un lecteur ouvert. Il lit principalement des livres d’histoire, des essais sur la religion ou la musique et de la littérature contemporaine. Parmi ses dernières lectures, les romans de Pierre Michon et d’Emmanuel Carrère. Régulièrement, il éprouve le besoin – ou le désir – de relire Balzac qu’il affectionne particulièrement. Claude lit aussi beaucoup. Les livres qu’on lui prête et ceux qu’on lui recommande. Elle apprécie aussi les ouvrages plus spécifiques notamment ceux sur la flore, la faune, la nature, l’élevage. On trouve quelques beaux livres sur la transhumance et un rayon entier sur la Provence et la région de Besançon : des livres qu’ils prennent tout deux plaisir à consulter.

Avis de recherche – Sur un rayonnage inaccessible sans la petite échelle, dorment plusieurs volumes rassemblant des vieux numéros de la revue Fémina, fondée par Pierre Lafitte à l’aube du 20ème siècle. Avec précaution, du bout des doigts, on peut toucher le cuir de la reliure. Bernard échangerait volontiers un de ces vieux Femina contre un exemplaire d’une autre revue qu’il lisait chez son grand-père : Illustration. Enfant, un article racontant la mise à sac du palais d’été de Pékin en 1860 par les forces britanniques et françaises, l’avait fasciné. Depuis il est à la recherche de ce fameux numéro. L’avis est désormais lancé !


QUELQUES LIVRES À EMPRUNTER À CLAUDE ET BERNARD :

Les Grandes Inventions anciennes et modernes, dans les sciences, l’industrie et les arts de Louis Figuier, Hachette, 1861 : « amusant, intéressant et instructif de lire le point de vue mais aussi les âneries de l’époque sur la science ».

Les onze de Pierre Michon, Editions Verdier, 2009 : « sublime écriture » pour évoquer l’histoire d’un peintre (imaginaire) et celle de la Révolution française à travers un tableau représentant les onze membres du Comité de salut public. Michon mêle fiction et réalité, littérature, histoire et histoire de l’art.

La Crèche et Images de Besançon de Jean Garneret, Folklore Comtois, 1974 et 1994 : collections de croquis et de textes sur Besançon et la crèche traditionnelle provençale.

Berlioz et l’époque romantique de Guy de Pourtalès, Gallimard, 1939 : excellente biographie du compositeur français, Hector Berlioz.

Les milles et une nuits : toujours fascinant à découvrir ou re-découvrir.


LEURS BONNES ADRESSES :

Forte Fausto, un magasin d’antiquités et brocante (96 route nationale, 13650 Meyrargues).

Librairie Goulard (37 Cours Mirabeau, 13100 Aix-en-Provence).

Vous aimerez aussi !