ELISABETH

ELISABETH

La configuration est originale. Élisabeth et son mari vivent dans le même immeuble – jusque-là, tout est normal – mais sur deux étages, dans deux appartements distincts. À l’étage supérieur, se trouvent leur chambre et le bureau du mari alors que la cuisine et le bureau d’Élisabeth sont en dessous. N’imaginez pas qu’un escalier en colimaçon permet de rejoindre rapidement l’un ou l’autre des logements : on y accède par la cage d’escalier. Pour la bibliothèque, c’est aussi chacun la sienne. On ne verra pas celle du mari, alors on prend le temps de découvrir les rayonnages du troisième étage. « Ces étagères étaient déjà dans mon premier appartement », explique Élizabeth qui précise que le bois provient d’un chantier naval. Si le livre offre un voyage, le bois qui soutient les volumes a traversé les océans. La bibliothèque de son bureau a été faite sur mesure en 2012. On ne sait où donner de la tête, les yeux explorent les dos, les couvertures. On caresse du regard les plantes et les fleurs séchées.

IMG_1808©TheArchivists-ElisabethRallo
IMG_1764©TheArchivists-ElisabethRallo
IMG_1746©TheArchivists-ElisabethRallo

Quel est votre livre préféré ?
Pas un livre, mais un auteur : à 16 ans, j’ai découvert Stendhal, il est l’auteur qui m’a donné l’amour du livre et de la lecture.

A quoi ressemble votre bibliothèque ?
Ma bibliothèque rassemble tous mes livres de travail [Elizabeth est Professeur émérite de Littérature Comparée] et de littérature. Elle est plus petite que celle de mon mari à l’étage mais il refuse absolument que vous la voyiez. Nous nous empruntons souvent des livres. Sa bibliothèque est principalement composée de littérature française, il a notamment une très grande collection de livres de poche. Ma bibliothèque couvre davantage les domaines étrangers.

Quel classement pour vos livres ?
C’est un classement très rigoureux : une partie est dédiée à la critique littéraire, puis vient la littérature, classée par pays.  Nous avons ensuite les sciences humaines, la philo, l’histoire, la socio… On trouve également des ouvrages, disons, divertissants : sur l’art, le voyages… et bien sûr les livres de cuisine.
Je garde dans une armoire mes livres de déco et ma collection de livres sur Audrey Hepburn. J’ai toujours été fasciné par cette actrice au parcours étonnant. C’est une icône inégalée. A une époque, il y avait « les Brigitte », « les Marylin », je dois dire que j’étais « une Audrey » !

Vous lisez quand ?
Je lis le soir à partir de 22h jusqu’à minuit, avant il faut bien que je prenne le temps de regarder les séries ! Pour mon travail, je lis la journée.

Dans quelle position ?
Toujours dans un fauteuil.

Un rituel ou fétichisme?
Aucun. A part de toujours avoir un livre sur moi. Par exemple, quand je voyage j’emporte souvent une Pléiade, c’est pratique : souple et consistant.

Quel est votre libraire préféré ou votre meilleur dealer/conseiller en livres ?
Avant sa fermeture, je fréquentais la librairie Vent du Sud à Aix-en-Provence. Maintenant je vais chez Goulard. J’explore les tables, je fouine, je cherche une couverture qui m’interpelle, une quatrième qui pique ma curiosité. En revanche, j’ai du mal à lire un livre qu’on m’offre ou que l’on me conseille. C’est toujours un effort, je le fais par amitié mais je préfère tout de même quand un livre m’appelle.

Prêter ses livres, pour ou contre ?
Absolument pour !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.