CLAIRE

29102015-IMG_7253
29102015-IMG_7254
29102015-IMG_7339
29102015-IMG_7343
29102015-IMG_7205
29102015-IMG_7198
29102015-IMG_7206
29102015-IMG_7290
29102015-IMG_7299
29102015-IMG_7256
29102015-IMG_7283
29102015-IMG_7296
29102015-IMG_7279
29102015-IMG_7280
29102015-IMG_7288
29102015-IMG_7298
29102015-IMG_7301
29102015-IMG_7234
29102015-IMG_7225
29102015-IMG_7293
29102015-IMG_7237
29102015-IMG_7218
29102015-IMG_7217
29102015-IMG_7328

Cuisine et bibliothèque – Dans le joli appartement parisien de Claire, nous découvrons une bibliothèque dédiée à la cuisine. Le petit-déjeuner gargantuesque qui nous attendait sur la table aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. « Ma grand-mère était chef italien, nous raconte Claire, et elle m’a transmis le virus de la cuisine. Elle vivait chez nous, je l’ai toujours vue aux fourneaux mais elle n’a jamais eu la patience de m’apprendre. » Quand Claire part étudier le droit en Italie et qu’elle doit se faire à manger, elle découvre qu’elle sait cuisiner. Les longues séances d’observations n’auront pas été vaines ! Elle prend conscience aussi qu’une passion est en train d’éclore. Elle ne demandait qu’à s’exprimer. « J’ai commencé par étudier beaucoup et peu cuisiner, puis la tendance s’est inversée… » Après quelques hésitations, elle décide de ne pas en faire son métier, les petits plats dans les grands et recettes aux petits oignons resteront sa passion.

Sur les rayonnages de la bibliothèque, on trouve exclusivement des livres sur la cuisine. Livres sur les grands chefs, livres de recettes spécialisées, ouvrages de pâtisserie, des beaux livres de photos….  Difficile de ne pas saliver en se plongeant dans ces ouvrages, classés, le plus souvent, par thème. On repère une impressionnante collection de livres sur le vin et les cocktails. « Ça, c’est l’influence de mon père, il m’a transmis son goût du bon vin ! » Dans la petite – mais fonctionnelle ! – cuisine on avait repéré la cave à vin.

Lectures – Quand elle ne travaille pas, Claire aime tester les restaurants. Depuis des années, elle tient avec beaucoup de soins un carnet dans lequel elle note, quartier par quartier, les restaurants testés et ceux à essayer. Elle passe aussi beaucoup de temps à ses fourneaux et pour l’inspiration, rien de mieux qu’un livre ! « Les lectures sont également importantes pour s’améliorer » reconnaît Claire. Elle garde un souvenir ému du dernier repas de Noël préparé pour sa grand-mère. « Elle m’a félicité non seulement pour ma cuisine mais aussi pour la présentation. Elle a reconnu que j’avais désormais passé un niveau. Je crois que je le dois au temps passé dans les livres et à observer les recettes des chefs dans les restaurants. »

Parmi les ouvrages qu’elle aime, Claire nous présente Jérusalem de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, un livre de recettes signé par un chef israélien et un chef palestinien. « J’adore aussi le livre sur le restaurant Noma – élu meilleur restaurant du monde. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller, mais en attendant je rêve en regardant les détails de cette cuisine et l’atmosphère créée par les chefs. » Autre ouvrage incontournable : Comme un chef (Larousse) : « une véritable encyclopédie pour les amateurs de gastronomie. » C’est d’ailleurs un cadeau de sa grand-mère. Claire collectionne depuis des années les exemplaires de la revue Saveur. On y trouve beaucoup de recettes, on peut suivre les dernières tendances culinaires. Claire prend un malin plaisir à annoter chaque page. « Je ne crois pas trop être dans le profil type du lectorat de Saveurs, mais j’avoue que j’y suis accro ! » s’amuse-t-elle.

Académie – Claire est membre de l’Académie du Gibier. Un club gastronomique – l’un des rares à être mixte – qui se réunit de septembre à juin : pendant la saison de la chasse et de la pêche du poisson en rivière. Durant cette période, un dîner par mois est organisé par l’un des membres – les brigadiers. « Il faut trouver un lieu un peu exceptionnel et ensuite proposer à un chef de s’occuper du dîner. » Bien sûr, le chef doit avoir envie de prendre part au projet, on ne peut rien lui imposer et surtout pas le menu. « Sinon ce serait un repas sans amour et ma grand-mère l’a toujours dit : ça ne marche pas, la cuisine, sans amour ! »


QUELQUES LIVRES À EMPRUNTER À CLAIRE :

Jérusalem de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, Hachette, 2013: Les deux auteurs, un israélien et un palestinien, partagent avec nous les saveurs de leurs enfances.

Noma. Time and Place in Nordic Cuisine de René Redzepi, Phaidon:  Un très beau livre de photos sur la cuisine et l’atmosphère du restaurant Noma à Copenhague, l’un des meilleurs du monde.

Comme un chef, Larousse: Ce véritable cours de cuisine, très complet et très visuel, a été réalisé sous la houlette de 18 des plus grands chefs actuels (Ferran ADRIA, Pierre HERMÉ, Hisayuki TAKEUCHI, etc.). Plus de 500 recettes d’ici et d’ailleurs, très illustrées, sont répertoriées en 24 chapitres thématiques : les bases, les classiques incontournables, les recettes emblématiques des cuisines étrangères mais aussi des recettes inédites des chefs. De nombreux tours de main, présentés en séquences filmées étape par étape, permettent d’apprendre chez soi les gestes de base comme les techniques plus pointues.

Where Chefs Eat, Phaidon: Les adresses préférées des grands chefs, classées ville par ville, dans plus de 70 pays.

Fricote: Un nouveau magazine de cuisine qui propose des adresses de restaurants et de belles recettes pour les « épicuriens urbains ».

La cuisine italienne, histoire d’une culture de Alberto Capatti et Massimo Montanari, Seuil, 2002: Cuisines napolitaine, florentine, génoise, romaine… on n’en finit plus de décliner les richesses d’une gastronomie aux mille variations recueillant et réinventant l’héritage romain, sensible aux influences arabes et, par leur truchement, à celles de l’Orient. Trésors largement répandus au point de faire croire que le mangiare all’italiana triomphe aujourd’hui mondialement sous les pâles espèces de la restauration rapide. «Qu’est-ce que la gloire de Dante à côté des spaghettis ?» demandait un auteur italien dans les années 50. Ce livre lui répond que «manger des pâtes, c’est mâcher quelque chose de l’œuvre du poète».


SES BONNES ADRESSES :

La librairie gourmande (92-96 rue de Montmartre, 75002 Paris) propose la plus grande offre de livres de cuisine et d’œnologie.

Le Square Gardette un très bon restaurant dans lequel on se sent en famille à la campagne (24 rue Saint-Ambroise, 75011 Paris).

Table Ronde: un restaurant où les plus grands chefs du moment cuisinent en direct devant les clients (58 rue de Saintonge, 75003 Paris).

Vous aimerez aussi !