CHRYSOLINE

CHRYSOLINE

Chrysoline de Gastines est la fondatrice de la marque de prêt-à-porter en ligne Balzac Paris, dont l’origine est tirée du Traité de l’élégance de Balzac. Suite à la lecture de ce livre, Chrysoline commence la confection de nœuds papillons sur mesure, suivent les sweats brodés à l’effigies de couples littéraires connus, puis Chrysoline se lance dans le prêt-à-porter féminin.

La semaine dernière, elle nous a invité à rencontrer ses clientes autour d’un book club. L’occasion de présenter The Archivists et de découvrir son univers littéraire.

Quel est votre livre préféré ?
Love story de Erich Segal. Cette histoire d’amour tragique est tellement belle ! Et si le film a vieilli, le livre lui n’a pas pris une ride. Ma mère me l’avait offert lorsque j’étais adolescente et je l’ai gardé avec moi depuis.

A quoi ressemble votre bibliothèque ?
Un joyeux mélange des livres de mon mari, de mes filles et des miens. Plus des prêts qui m’ont été faits ici et là ! Hétéroclite dirons-nous.

Quel classement pour vos livres ?
Dans un monde idéal par couleurs pour qu’elle soit visuellement jolie ! Puis elle devient plus aléatoire au fil de nos lectures et de la vie dans la maison.

Vous lisez quand ?
Le soir ! C’est toujours mieux de s’endormir sur un livre que sur un écran… Et aussi en vacances, le week-end… J’aimerais lire plus mais le temps me manque.

Dans quelle position ?
Dans mon lit !

Un rituel ou fétichisme?
Pas vraiment, si ce n’est se constituer une bibliothèque avant de partir en vacances et passer plusieurs heures à lire les résumés pour faire une sélection de livres qui me suivra bien souvent toute l’année ! Ma fille Garance a, elle, une drôle d’habitude : elle refuse de dormir avec les livres lus dans sa chambre. Comme si leur présence était trop forte ou que les histoires racontées pouvaient prendre vie durant la nuit.

Quel est votre libraire préféré ou votre meilleur dealer/conseiller en livres ?
Le Furet du nord à Lille ! Les Arpenteurs dans le 9ème arrondissement à Paris et mes sœurs avec lesquelles nous échangeons beaucoup de livres.

Prêter ses livres, pour ou contre ?
Donner ses livres, échanger ses livres ! 1000 fois oui. A la maison, hormis les livres pour enfants, on relit très rarement nos livres et je suis pour une démarche responsable. Je ne suis pas spécialement attachée aux livres en tant qu’objet. Sauf peut-être mon exemplaire de Love story, qui, je l’avoue, pourrait me manquer.

Merci aux participantes, Esther, Guylaine, Jessica, Maylis, Laetitia, Deborah, Sandie, Sandra, Joséphine, Pauline, Marie, Heloise, Eva, Josyane et Elisabeth,  pour leur enthousiasme et cette belle liste de lectures :

Sorcières de Mona Chollet
Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard
Rosa Candida de Audur Ava Olafsdottir
Aurélien d’Aragon
Edie, une biographie américaine de Jean Stein
Les délices de Tokyo de Dorian Dukegawa
Plonger de Christophe Onot-dit-Biot
Un océan, deux mers, trois continents de Wilfried N’Sondé
22/11/63 de Stephen King
Climbing fashion de Bill Cunningham
Un océan, deux mers, trois continents de William NSondé
No home de Yaa Gyasi
Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie
Mémoire d’une jeune fille rangé de Simone de Beauvoir
Les bijoux bleus de Katharina Winkler
W ou le souvenir d’enfance de  Georges Perec

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.