FRANCOIS-HENRI 1/2

Bibliothèque – On compte trois bibliothèques chez François-Henri Désérable. La plus imposante est dans le salon, à portée de main du bureau. « Celle-là je l’ai achetée et montée moi-même (une de mes plus grandes fiertés). » plaisante-t-il. Celle dans la chambre accueille les livres de la collection Blanche de chez Gallimard et la poésie. Dans un cadre, Rimbaud veille sur ces rayonnages. La dernière et souvent la première qu’on voit : elle est sur le palier. « J’habite au dernier étage, personne ne vient jusque-là, j’y mets les livres de poche. » Il n’y a pas que des livres, d’ailleurs. On y trouve un globe terrestre et des crosses de hockey. « J’ai passé la première partie de ma vie sur la glace, je compte bien consacrer le reste à parcourir la planète – en lisant en écrivant, comme dirait Gracq. »

Retour à l’intérieur. Pour des raisons autant esthétiques que pratiques, les livres sont classés par maisons d’édition. Les étagères sont soit blanches (Verticales, POL, Minuit…), crèmes (Gallimard, Flammarion), jaunes (Verdier, Grasset), etc. Un rayonnage accueille les ouvrages sur Venise. Un autre des livres d’art. Enfin, certains auteurs ont leur propre étagère : Romain Gary, Pierre Michon, Jean Echenoz ont ce privilège.

« Je serais satisfait de ce classement si tout cela n’était pas que la partie émergée de l’iceberg : la plupart de mes livres (je dirais les deux-tiers) sont chez mes parents, dans des cartons. Un jour, peut-être, j’aurais mon propre appart, et alors je pourrais tapisser les murs de livres. » Cette bibliothèque incomplète est déjà un bel échantillon. « Je reprends volontiers à mon compte la phrase de Borges : « Que d’autres se flattent de ceux qu’ils ont écrits, moi, je suis fier de ceux que j’ai lus».»

Lecture et écriture – François-Henri – on ne l’a pas encore dit – écrit. Son dernier livre, Un certain M. Piekelny est paru aux éditions Gallimard. Il reconnaît qu’il n’écrit pas tous les jours. « Je suis un écrivain épisodique, mais un lecteur quotidien. Zola, Sartre, Kierkegaard et bien d’autres avaient pour devise « nulla dies sine linea » – pas un jour sans une ligne. Pareil pour moi, avec un codicille : pas un jour sans une ligne… lue. »

Il lit des romans, des essais, de la poésie, souvent plusieurs livres à la fois. « Presque toujours en position allongée, dans mon canapé ou dans mon lit. C’est pour cela, sans doute, que je suis devenu écrivain : je voulais que me trouvant allongé, un livre à la main, un jeudi après-midi, on se dise « il travaille » plutôt que : « il ne fout rien ». »

Sa table de chevet est encombrée de livres. Surtout des ouvrages parus à la dernière rentrée littéraire. Petit passage en revue : « Il y a l’incandescent Sucre Noir de Miguel Bonnefoy ; le palpitant L’invention des corps de Pierre Ducrozet ; il y a La nuit est encore jeune, l’essai du collectif Catastrophe (Pierre Jouan et Blandine Rinkel), qui font passer de la poésie en contrebande ; il y a Le livre que je ne voulais pas écrire, le récit émouvant et drôle d’Erwan Larher ; il y a Je ne sais rien de la Corée, récit de voyage d’Arthur Dreyfus ; il y a L’art de perdre, la grande fresque de la formidable Alice Zeniter… » Une recommandation en particulier ? Sans hésiter, il lâche : « Un amour d’espion, de Clément Bénech : le livre le plus drôle de la rentrée littéraire ! »

François-Henri semble avoir tout lu de la littérature contemporaine mais aussi de la littérature classique. Romain Gary, évidemment, qu’on retrouve au cœur de son dernier livre. Mais il cite en vrac : Belle du Seigneur, d’Albert Cohen (dont il est capable de réciter par cœur les premières pages) ; Les Mots, de Sartre ; Vies minuscules, Rimbaud le fils, Vie de Joseph Roulin, Les Onze, bref, tout Michon ; tout Rimbaud également ; Dora Bruder de Patrick Modiano ; tous les Carrère – « depuis L’adversaire », précise-t-il ; Zweig, Dumas, Hugo, Flaubert ; le « gang de Minuit » (Toussaint, Echenoz, Chevillard, Viel, Gailly, Rouaud, Laurrent…) ; Cioran, Kundera, Annie Ernaux, Svetlana Alexievitch, Nicolas Bouvier… Il reprend son souffle. « Je me rends compte que j’ai surtout cité de la littérature francophone. » Un regret ? Un auteur qui lui aurait échappé ? « Faulkner. Je n’ai pas lu Faulkner. Il faut que je lise Faulkner. »

Objets littéraires – Outres les livres, la bibliothèque cache des objets de plus ou moins de valeur. « J’ai une lettre de Romain Gary, envoyée le 30 août 1973 à une « gentille Danièle ». J’ai quelques exemplaires originaux (La Promesse de l’aube, Belle du Seigneur, Les Mots…). » Il nous montre des livres de Pierre Michon dédicacés. « Je lui en fait dédicacer un à chaque fois que l’on se rencontre ». Il y a des photos de Rimbaud un peu partout. « J’ai aussi pas mal de numéros de la revue Décapage : la meilleure revue littéraire ! » Et on a envie de le croire.

BONUS

Si François-Henry Désérable nous a donné plusieurs pistes de lecture, on se permet de vous recommander son dernier roman Un certain M. Piekelny (Gallimard), une enquête littéraire sur M. Piekelny, voisin de Romain Gary à Wilno qui avait arraché une promesse à l’auteur, alors enfant : « Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny… » Promesse que Gary aurait tenue.

 

Crédit photos: Baudouin

QUELQUES RECOMMANDATIONS DE FRANCOIS-HENRI

par Miguel Bonnefoy
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
14,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
RIVAGES
Date de publication
1 Novembre 2017
par Miguel Bonnefoy
Éditeur
RIVAGES
Date de publication
1 Novembre 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
14,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
par Pierre Ducrozet
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
20,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
ACTES SUD
Date de publication
16 Août 2017
par Pierre Ducrozet
Éditeur
ACTES SUD
Date de publication
16 Août 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
20,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
18,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
PAUVERT
Date de publication
6 Septembre 2017
par Collectif
Éditeur
PAUVERT
Date de publication
6 Septembre 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
18,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
20,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
QUIDAM
Date de publication
24 Août 2017
par Erwan Larher
Éditeur
QUIDAM
Date de publication
24 Août 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
20,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
par Alice Zeniter
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
22,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
FLAMMARION
Date de publication
16 Août 2017
par Alice Zeniter
Éditeur
FLAMMARION
Date de publication
16 Août 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
22,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
par Clement Benech
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
19,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.
Éditeur
FLAMMARION
Date de publication
23 Août 2017
par Clement Benech
Éditeur
FLAMMARION
Date de publication
23 Août 2017
Recommandé pour vous:
Prix unitaire
19,00 €
Disponible
Estimation de livraison standard: 2 à 7 jours ouvrables.